Logo Grasse Mat'

5 mars 2021

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Solid’Art : l’évènement caritatif organisé par deux jeunes grassois

Écrit par :
Alex Pittavino

Date de parution :
21 janvier 2021

Lieu :
Grasse

Photo principale de l'article
Article picture

« On a tout simplement voulu passer à l’action » Chléa Raspati-Olivencia n’hésite pas. Co-fondatrice de l’évènement « Solid’Art », un évènement caritatif mêlant danse et musique, la jeune grassoise dit avoir ressenti le besoin d’agir pour la planète. « Avec Florian Dumont, mon meilleur ami, on avait un sentiment d’urgence, surtout pour des causes qui nous tiennent à cœur. » Dans cette optique, les deux jeunes amis ont l’idée d’un spectacle ou tous les revenus seront dédiés à plusieurs associations. À moins de 20 ans, le projet est ambitieux. Mais les deux jeunes qui se sont rencontrés lors d’un rassemblement pour le climat n’ont pas froid aux yeux. Nous sommes en septembre 2019 et le projet est lancé. C’est au travers de leurs passions respectives, la danse et la musique, que l’évènement prend forme. Cependant, un problème de taille se dresse devant nos deux compères : le financement. C’est à ce moment-là que « Cité-rêve » entre en jeu.

« On a tout simplement voulu passer à l’action » Chléa Raspati-Olivencia n’hésite pas. Co-fondatrice de l’évènement « Solid’Art », un évènement caritatif mêlant danse et musique, la jeune grassoise dit avoir ressenti le besoin d’agir pour la planète. « Avec Florian Dumont, mon meilleur ami, on avait un sentiment d’urgence, surtout pour des causes qui nous tiennent à cœur. » Dans cette optique, les deux jeunes amis ont l’idée d’un spectacle ou tous les revenus seront dédiés à plusieurs associations. À moins de 20 ans, le projet est ambitieux. Mais les deux jeunes qui se sont rencontrés lors d’un rassemblement pour le climat n’ont pas froid aux yeux. Nous sommes en septembre 2019 et le projet est lancé. C’est au travers de leurs passions respectives, la danse et la musique, que l’évènement prend forme. Cependant, un problème de taille se dresse devant nos deux compères : le financement. C’est à ce moment-là que « Cité-rêve » entre en jeu.

Article picture
Article picture

Cité-rêve comme tremplin

Cette bourse, lancée par la ville, est accordée à tout jeune Grassois souhaitant réaliser ou défendre leurs « rêves ». Le mariage entre le projet et « Cite-rêve » est donc parfait pour Chléa : « J’en avais entendu parler quand ils sont intervenus dans mon lycée. » En octobre 2019, le dossier est déposé. Début Décembre, la réunion avec « Cite-rêve » et plusieurs membres de la mairie de Grasse est organisée. Ce n’est que quelques semaines plus tard que le verdict tombe : le projet est accepté. Une aubaine selon la jeune danseuse. « On a eu la chance d’avoir une tutrice de projet qui a pu nous aider sur plein de domaines qu’on a du mal à gérer à notre âge. Après, c’est quand même Florian et moi qui nous sommes occupés des partenariats et demandes. » Initialement programmé début Juillet 2020, la covid-19 vient couper net le déroulement de l’évènement. Cependant, il en faut plus pour arrêter nos jeunes forcenés. « Cet évènement nous tient à cœur car on veut apporter de l’espoir aux gens tout en leur faisant ouvrir les yeux. » « Solid’Art » est décalé d’un an.

Cité-rêve comme tremplin

Cette bourse, lancée par la ville, est accordée à tout jeune Grassois souhaitant réaliser ou défendre leurs « rêves ». Le mariage entre le projet et « Cite-rêve » est donc parfait pour Chléa : « J’en avais entendu parler quand ils sont intervenus dans mon lycée. » En octobre 2019, le dossier est déposé. Début Décembre, la réunion avec « Cite-rêve » et plusieurs membres de la mairie de Grasse est organisée. Ce n’est que quelques semaines plus tard que le verdict tombe : le projet est accepté. Une aubaine selon la jeune danseuse. « On a eu la chance d’avoir une tutrice de projet qui a pu nous aider sur plein de domaines qu’on a du mal à gérer à notre âge. Après, c’est quand même Florian et moi qui nous sommes occupés des partenariats et demandes. » Initialement programmé début Juillet 2020, la covid-19 vient couper net le déroulement de l’évènement. Cependant, il en faut plus pour arrêter nos jeunes forcenés. « Cet évènement nous tient à cœur car on veut apporter de l’espoir aux gens tout en leur faisant ouvrir les yeux. » « Solid’Art » est décalé d’un an.

Article picture

2 h 30 coupés en deux parties

Même si le spectacle est décalé, la programmation reste la même. Dans un premier temps, plusieurs danseurs locaux dont les « Willys », groupe de danse dans lequel fait partie Chléa, animeront la première partie. Les nombreuses associations partenaires seront présentées. « L214 », « C’est assez » ou encore « L’espoir des petites pattes », les associations luttant pour la cause animale ont été privilégiées. On retrouve également « Repair Café » et « Un partage, un sourire, un bonheur ». « BioCoop » et le Lycée professionnel De Croisset se chargeront du buffet. De nombreux acteurs du pays grassois ont répondu présent pour la bonne cause. Place ensuite au Rock and Roll. Les groupes « Wild Sleepers », dont fait partie Florian, et « Memoria » auront la tâche de faire bouger la foule. 2 h 30 de spectacle inédit pour un prix minimum de 7euros. « On a voulu établir le prix le plus bas possible pour que les personnes présentes fassent le plus de dons possibles aux associations. Ils pourront également acheter des articles mis en ventes, toujours au profit des partenaires. » Danse, musique et même buffet et tout ça, à petit prix. Désormais, plus aucune excuse pour ne pas être présent le 4 Juillet prochain, dès 19h30, au Théâtre de Grasse.

2 h 30 coupés en deux parties

Même si le spectacle est décalé, la programmation reste la même. Dans un premier temps, plusieurs danseurs locaux dont les « Willys », groupe de danse dans lequel fait partie Chléa, animeront la première partie. Les nombreuses associations partenaires seront présentées. « L214 », « C’est assez » ou encore « L’espoir des petites pattes », les associations luttant pour la cause animale ont été privilégiées. On retrouve également « Repair Café » et « Un partage, un sourire, un bonheur ». « BioCoop » et le Lycée professionnel De Croisset se chargeront du buffet. De nombreux acteurs du pays grassois ont répondu présent pour la bonne cause. Place ensuite au Rock and Roll. Les groupes « Wild Sleepers », dont fait partie Florian, et « Memoria » auront la tâche de faire bouger la foule. 2 h 30 de spectacle inédit pour un prix minimum de 7euros. « On a voulu établir le prix le plus bas possible pour que les personnes présentes fassent le plus de dons possibles aux associations. Ils pourront également acheter des articles mis en ventes, toujours au profit des partenaires. » Danse, musique et même buffet et tout ça, à petit prix. Désormais, plus aucune excuse pour ne pas être présent le 4 Juillet prochain, dès 19h30, au Théâtre de Grasse.

Tags :

Solidarité

Culture

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

Ce site web est hébergé par Grape Hosting