Logo Grasse Mat'

23 septembre 2021

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Le Bercail : la symbiose parfaite entre un ESAT et un domaine viticole responsable

Écrit par :
Alex Pittavino

Date de parution :
2 avril 2021

Lieu :
Puget-sur-Argens

Photo principale de l'article
Article picture

« La dimension humaine est la plus importante dans ce travail » explique d’une même voix Jordan Oberlhoz, chef de service de l’ESAT « Le Bercail » et Anne Silberzhan, moniteur du domaine viticole. Créée depuis 1984, cet établissement médico-social a pour but de rendre au maximum autonome, que ça soit au travail ou dans la société, cette minorité trop souvent mise de côté sur le marché du travail. Dès son arrivé en juillet 2015 à « Le Bercail », Jordan prend son rôle très à cœur. « Souvent, les personnes atteintes d’handicapes n’aiment pas leurs statuts et le regardent des autres. Mon rôle est de les aider à travailler mais aussi, plus largement, les accompagner. L’aspect de sociabilisation procuré par le travail dans le domaine est très important et va ainsi combattre certains préjugés. » Avec quatre domaines d’activités différents, « Le Bercail » compte près de 80 personnes en situation de handicap. Réparti entre la blanchisserie, l’espace vert, le restaurent et les vignes, ils apprennent le métier en étant encadré par des moniteurs propres à chaque domaine. Une formidable expérience humaine avoue Anne. « Une fois qu’on a adapté le travail à tous les types et degrés d’handicap, l’équipe est surprenante. Ils sont toujours partants et pleins de bonne volonté. »

« La dimension humaine est la plus importante dans ce travail » explique d’une même voix Jordan Oberlhoz, chef de service de l’ESAT « Le Bercail » et Anne Silberzhan, moniteur du domaine viticole. Créée depuis 1984, cet établissement médico-social a pour but de rendre au maximum autonome, que ça soit au travail ou dans la société, cette minorité trop souvent mise de côté sur le marché du travail. Dès son arrivé en juillet 2015 à « Le Bercail », Jordan prend son rôle très à cœur. « Souvent, les personnes atteintes d’handicapes n’aiment pas leurs statuts et le regardent des autres. Mon rôle est de les aider à travailler mais aussi, plus largement, les accompagner. L’aspect de sociabilisation procuré par le travail dans le domaine est très important et va ainsi combattre certains préjugés. » Avec quatre domaines d’activités différents, « Le Bercail » compte près de 80 personnes en situation de handicap. Réparti entre la blanchisserie, l’espace vert, le restaurent et les vignes, ils apprennent le métier en étant encadré par des moniteurs propres à chaque domaine. Une formidable expérience humaine avoue Anne. « Une fois qu’on a adapté le travail à tous les types et degrés d’handicap, l’équipe est surprenante. Ils sont toujours partants et pleins de bonne volonté. »

Article picture
Article picture

« Ce n’est pas parce qu’on est un ESAT que nous produisons du vin au rabais, bien au contraire »

Ça se ressent, Jordan et Anne sont de vraies passionnées. Pourtant, rien ne poussait à croire qu’ils allaient arriver dans ce milieu.  Le premier a réalisé des études en école de management et n’avait jamais travaillé dans le domaine de l’aide à la personne. De son côté, après 20 ans d’expérience dans différents domaines viticoles, Anne a fait le choix, l’année dernière, de se lancer dans cette aventure. Témoin de la qualité et de l’expérience des moniteurs mais aussi du vin produit. « L’objectif est que le domaine a le même rendement qu’une entreprise classique. Ce n’est pas parce qu’on est un ESAT que nous produisons du vin au rabais, bien au contraire » argumente Jordan. Produit de A à Z dans le domaine depuis plus de 35 ans, même en période de covid où les moniteurs de tous les services ont dû mettre la main a la patte, les vins jouissent de fortes bonnes critiques. Jordan et Anne tiennent à préciser que toute la production, jusqu’à la commercialisation, est assurée par les travailleurs admirent à l’ESAT. Une véritable fierté.

 

« Ce n’est pas parce qu’on est un ESAT que nous produisons du vin au rabais, bien au contraire »

Ça se ressent, Jordan et Anne sont de vraies passionnées. Pourtant, rien ne poussait à croire qu’ils allaient arriver dans ce milieu.  Le premier a réalisé des études en école de management et n’avait jamais travaillé dans le domaine de l’aide à la personne. De son côté, après 20 ans d’expérience dans différents domaines viticoles, Anne a fait le choix, l’année dernière, de se lancer dans cette aventure. Témoin de la qualité et de l’expérience des moniteurs mais aussi du vin produit. « L’objectif est que le domaine a le même rendement qu’une entreprise classique. Ce n’est pas parce qu’on est un ESAT que nous produisons du vin au rabais, bien au contraire » argumente Jordan. Produit de A à Z dans le domaine depuis plus de 35 ans, même en période de covid où les moniteurs de tous les services ont dû mettre la main a la patte, les vins jouissent de fortes bonnes critiques. Jordan et Anne tiennent à préciser que toute la production, jusqu’à la commercialisation, est assurée par les travailleurs admirent à l’ESAT. Une véritable fierté.

 

Article picture
Article picture

L’Autre Boutique, seul moyen de s’en procurer à Grasse

Malgré la situation sanitaire actuelle, plusieurs nouveaux projets sont en cours de route. « Actuellement, nous avons commencé le « Clic&Collect » et un site internet devrait bientôt arriver, mais ce n’est pas tout. Un agrandissement de la Vigne est en cours afin de remplir notre nouvelle cave » évoque avec euphorie la monitrice. Sur le long terme, l’objectif est de passer de 16 hectares à 30 hectares de vignes. Même si les points de vente du vin certifié « Le Bercail » se multiplient pour pallier au Covid-19, le seul moyen de s’en procurer à Grasse reste « L’Autre Boutique ». Une association qui a pour but de rassembler des produits fabriqués par des producteurs locaux et qui les vend grâce à son magasin situé dans le vieux Grasse. « Ça fait déjà 2 ans qu’on travaille ensemble. Après que Franck nous a contactés, je n’ai pas hésité. Nous partageons les mêmes convictions et valeurs » précise Jordan Oberlhoz. Rosé, Rouge ou Blanc, toute la cuvé de la gamme « collection » est disponible. Alors, si vous voulez consommer un vin « bio » local, avec modéraion bien sur,  respectueux de l’environnement et favorisant l’insertion des personnes en situation de handicap, « Le Bercail » est présent à Grasse.

L’Autre Boutique, seul moyen de s’en procurer à Grasse

Malgré la situation sanitaire actuelle, plusieurs nouveaux projets sont en cours de route. « Actuellement, nous avons commencé le « Clic&Collect » et un site internet devrait bientôt arriver, mais ce n’est pas tout. Un agrandissement de la Vigne est en cours afin de remplir notre nouvelle cave » évoque avec euphorie la monitrice. Sur le long terme, l’objectif est de passer de 16 hectares à 30 hectares de vignes. Même si les points de vente du vin certifié « Le Bercail » se multiplient pour pallier au Covid-19, le seul moyen de s’en procurer à Grasse reste « L’Autre Boutique ». Une association qui a pour but de rassembler des produits fabriqués par des producteurs locaux et qui les vend grâce à son magasin situé dans le vieux Grasse. « Ça fait déjà 2 ans qu’on travaille ensemble. Après que Franck nous a contactés, je n’ai pas hésité. Nous partageons les mêmes convictions et valeurs » précise Jordan Oberlhoz. Rosé, Rouge ou Blanc, toute la cuvé de la gamme « collection » est disponible. Alors, si vous voulez consommer un vin « bio » local, avec modéraion bien sur,  respectueux de l’environnement et favorisant l’insertion des personnes en situation de handicap, « Le Bercail » est présent à Grasse.

Article picture

Crédit Photo : Le Bercail

Crédit Photo : Le Bercail

Tags :

La bonne adresse

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

Ce site web est hébergé par Grape Hosting