Logo Grasse Mat'

28 novembre 2021

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Semaine des quatre jeudis

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
15 octobre 2021

Lieu :
La minute de culture générale

Photo principale de l'article
Article picture

Semaine des quatre jeudis

Quelque chose qui n'arrivera jamais…

Cette expression existait dès la fin du XVe siècle, sous la forme 'la semaine à deux (à trois) jeudis'.

Au XVIe, elle est devenue 'la semaine des trois jeudis' avant de prendre la forme d'aujourd'hui au XIXe.

Elle fait allusion à une semaine, aussi impossible ou inexistante que la Saint-Glinglin, qui contiendrait deux, trois ou quatre jours identiques.

Pendant la période où les enfants avaient leur jour de repos scolaire le jeudi, on y a aussi attaché le sens d'une semaine utopique, car pleine de jours de loisirs. Pendant presque un siècle, la semaine des quatre jeudis a donc été considérée par des générations d’écoliers comme une forme de paradis aussi désirable qu’inaccessible. Mais, contrairement à ce que croyaient ces derniers, cette fantastique semaine n’avait pas été créée pour les faire rêver. En effet, quand, du XVIe au XIXe siècle, on parlait de semaine des trois jeudis, ou même, auparavant, de semaine à deux jeudis, c’était pour dire avec plus de force « jamais ». D’ailleurs autrefois, la formule entière n’était-elle pas : la semaine des trois jeudis, trois jours après jamais ?

Source : www.expressio.fr/      www.academie-francaise.fr/

Semaine des quatre jeudis

Quelque chose qui n'arrivera jamais…

Cette expression existait dès la fin du XVe siècle, sous la forme 'la semaine à deux (à trois) jeudis'.

Au XVIe, elle est devenue 'la semaine des trois jeudis' avant de prendre la forme d'aujourd'hui au XIXe.

Elle fait allusion à une semaine, aussi impossible ou inexistante que la Saint-Glinglin, qui contiendrait deux, trois ou quatre jours identiques.

Pendant la période où les enfants avaient leur jour de repos scolaire le jeudi, on y a aussi attaché le sens d'une semaine utopique, car pleine de jours de loisirs. Pendant presque un siècle, la semaine des quatre jeudis a donc été considérée par des générations d’écoliers comme une forme de paradis aussi désirable qu’inaccessible. Mais, contrairement à ce que croyaient ces derniers, cette fantastique semaine n’avait pas été créée pour les faire rêver. En effet, quand, du XVIe au XIXe siècle, on parlait de semaine des trois jeudis, ou même, auparavant, de semaine à deux jeudis, c’était pour dire avec plus de force « jamais ». D’ailleurs autrefois, la formule entière n’était-elle pas : la semaine des trois jeudis, trois jours après jamais ?

Source : www.expressio.fr/      www.academie-francaise.fr/

Article picture
Article picture
Article picture

Tags :

La minute de culture générale

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

Ce site web est hébergé par Grape Hosting