Logo Grasse Mat'

1 décembre 2022

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Dorothy Lauwrence

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
26 septembre 2022

Lieu :
La minute de culture générale

Photo principale de l'article
Article picture

Dorothy Lauwrence

Une carrière de journaliste entravée

Seule femme anglaise connue à s’être fait passer pour un soldat sur la ligne de front, pendant la Première Guerre mondiale. Dorothy Lawrence naît le 4 octobre 1896 à Hendon, une banlieue au nord de Londres. Enfant illégitime, elle voit sa mère mourir alors qu’elle n’a que 13 ans. L’orpheline est adoptée par un couple de Salisbury, les Fitzgerald, elle reçoit dans cette famille une éducation stricte; ses envies d’émancipation sont très vite réprimandées. Sans pouvoir en parler à personne, elle subit les avances insistantes de Monsieur Fitzgerald…

Dorothy Lauwrence

Une carrière de journaliste entravée

Seule femme anglaise connue à s’être fait passer pour un soldat sur la ligne de front, pendant la Première Guerre mondiale. Dorothy Lawrence naît le 4 octobre 1896 à Hendon, une banlieue au nord de Londres. Enfant illégitime, elle voit sa mère mourir alors qu’elle n’a que 13 ans. L’orpheline est adoptée par un couple de Salisbury, les Fitzgerald, elle reçoit dans cette famille une éducation stricte; ses envies d’émancipation sont très vite réprimandées. Sans pouvoir en parler à personne, elle subit les avances insistantes de Monsieur Fitzgerald…

Article picture
Article picture

En août 1914, lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Dorothy postule auprès de plusieurs journaux pour devenir correspondante de guerre. «Peut-être que je ne reviendrai jamais. Quoi quil en soit, je veux entrer dans le vif du sujet. Et si je meurs ou me fais tuer, eh bien, je meurs, c’est tout.».

Dans un café parisien, Dorothy Lawrence sympathise avec des soldats anglais, admiratifs, qui acceptent de l’aider à se travestir en soldat et de lui procurer un uniforme. Elle s’appelle désormais Dennis Smith du 1er régiment du Leicestershire.

En août 1914, lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Dorothy postule auprès de plusieurs journaux pour devenir correspondante de guerre. «Peut-être que je ne reviendrai jamais. Quoi quil en soit, je veux entrer dans le vif du sujet. Et si je meurs ou me fais tuer, eh bien, je meurs, c’est tout.».

Dans un café parisien, Dorothy Lawrence sympathise avec des soldats anglais, admiratifs, qui acceptent de l’aider à se travestir en soldat et de lui procurer un uniforme. Elle s’appelle désormais Dennis Smith du 1er régiment du Leicestershire.

Article picture
Article picture

En août 1915, elle part rejoindre son régiment à vélo. Sa volonté reste inébranlable. Tout près du front, elle fait la connaissance de Tommy Dunn, un tunnelier avec qui elle se lie d’amitié. En lui révélant son secret, celui-ci décide de l’aider. Il la loge dans une cabane à l’abri des regards et partage sa nourriture. Pendant 12 jours, elle creuse des tunnels avec les soldats et connaît l’enfer des tranchées : le bruit des balles, la boue, la mort, le stress, les rats, la nourriture infecte et l’eau contaminée.

Dorothy, épuisée et malade, doit se rendre auprès des autorités militaires et avoue être une femme. Les officiers, ébahis, la soupçonnent d’être une espionne. Dorothy devient prisonnière de guerre. Elle subit interrogatoires et contre-interrogatoires, sans jamais se contredire. Enfermée au couvent du Bon Pasteur, on lui fait alors prêter serment de ne jamais divulguer d’informations sur ce qu’elle a vu sur le front. Finalement libérée, elle est escortée jusqu’en Angleterre.

En août 1915, elle part rejoindre son régiment à vélo. Sa volonté reste inébranlable. Tout près du front, elle fait la connaissance de Tommy Dunn, un tunnelier avec qui elle se lie d’amitié. En lui révélant son secret, celui-ci décide de l’aider. Il la loge dans une cabane à l’abri des regards et partage sa nourriture. Pendant 12 jours, elle creuse des tunnels avec les soldats et connaît l’enfer des tranchées : le bruit des balles, la boue, la mort, le stress, les rats, la nourriture infecte et l’eau contaminée.

Dorothy, épuisée et malade, doit se rendre auprès des autorités militaires et avoue être une femme. Les officiers, ébahis, la soupçonnent d’être une espionne. Dorothy devient prisonnière de guerre. Elle subit interrogatoires et contre-interrogatoires, sans jamais se contredire. Enfermée au couvent du Bon Pasteur, on lui fait alors prêter serment de ne jamais divulguer d’informations sur ce qu’elle a vu sur le front. Finalement libérée, elle est escortée jusqu’en Angleterre.

Article picture
Article picture

En 1919, elle obtient un contrat avec John Lane Publishers pour raconter son aventure, mais l’ouvrage est immédiatement censuré par le War office. Le texte, allégé de maints détails, remporte un succès d’estime, mais pas un succès commercial. En 1925, le comportement de plus en plus erratique de Dorothy Lawrence inquiète. Affaiblie par les épreuves de la guerre, sa santé se dégrade. Elle consulte un médecin, à qui elle raconte aussi son enfance, et les viols répétés qu’elle a subis par son tuteur et respectable homme d’Église. Personne ne prend au sérieux ses accusations. Prise pour folle, elle est admise pour maladie mentale au London county mental hospital puis à Colney hatch lunatic asylum.

 

Elle y restera enfermée jusqu’à la fin de ses jours, sans visite pendant 39 ans...

En 1919, elle obtient un contrat avec John Lane Publishers pour raconter son aventure, mais l’ouvrage est immédiatement censuré par le War office. Le texte, allégé de maints détails, remporte un succès d’estime, mais pas un succès commercial. En 1925, le comportement de plus en plus erratique de Dorothy Lawrence inquiète. Affaiblie par les épreuves de la guerre, sa santé se dégrade. Elle consulte un médecin, à qui elle raconte aussi son enfance, et les viols répétés qu’elle a subis par son tuteur et respectable homme d’Église. Personne ne prend au sérieux ses accusations. Prise pour folle, elle est admise pour maladie mentale au London county mental hospital puis à Colney hatch lunatic asylum.

 

Elle y restera enfermée jusqu’à la fin de ses jours, sans visite pendant 39 ans...

Article picture

Tags :

Histoire

Engagement

Biographie

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

ou

  Voir un article aléatoire "La minute de culture générale"

RECHERCHER UN ARTICLE "La minute de culture générale"

Chargement...

Aucun autre article n'a été trouvé.

Aucun article n'a été trouvé.

Ce site web est hébergé par Grape Hosting