Logo Grasse Mat'

1 décembre 2022

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Enfin la fin de l’état d’urgence,

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
1 août 2022

Lieu :
France

Photo principale de l'article
Article picture

Enfin la fin de l’état d’urgence,

Mais ça change quoi ?

C’est ce lundi 1er août, qu’après deux ans de pandémie, que l’état d’urgence sanitaire prend fin.

La loi d’urgence avait été décrété le 23 mars 2020 afin de répondre le plus rapidement possible à la crise sanitaire, alors qu’aujourd’hui la 7eme vague semble être en reflux.

Dans notre quotidien cette levée ne changera rien ! Les principales restrictions étant déjà suspendues, ce clap de fin a surtout une portée symbolique puisque désormais la gestion de la pandémie entre dans le droit commun permettant à l’exécutif d’appliquer, ou tout au moins d’essayer, une gestion à long terme.

Principalement, à partir d’aujourd’hui le gouvernement ne pourra plus imposer de "mesures limitant la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion", jusqu'ici permis par l'état d'urgence sanitaire. Impossible également de mettre en place un nouveau couvre-feu ou un nouveau confinement, sans devoir à nouveau modifier la loi devant le Parlement.

Enfin la fin de l’état d’urgence,

Mais ça change quoi ?

C’est ce lundi 1er août, qu’après deux ans de pandémie, que l’état d’urgence sanitaire prend fin.

La loi d’urgence avait été décrété le 23 mars 2020 afin de répondre le plus rapidement possible à la crise sanitaire, alors qu’aujourd’hui la 7eme vague semble être en reflux.

Dans notre quotidien cette levée ne changera rien ! Les principales restrictions étant déjà suspendues, ce clap de fin a surtout une portée symbolique puisque désormais la gestion de la pandémie entre dans le droit commun permettant à l’exécutif d’appliquer, ou tout au moins d’essayer, une gestion à long terme.

Principalement, à partir d’aujourd’hui le gouvernement ne pourra plus imposer de "mesures limitant la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion", jusqu'ici permis par l'état d'urgence sanitaire. Impossible également de mettre en place un nouveau couvre-feu ou un nouveau confinement, sans devoir à nouveau modifier la loi devant le Parlement.

Article picture
Article picture

Les mesures de "réquisition de tous biens et services nécessaires pour mettre fin à la catastrophe sanitaire" et de "contrôle des prix" ne peuvent plus non plus être appliqués, tout comme le pass sanitaire ou le pass-vaccinal.

Le port du masque, qui n'était plus obligatoire dans les lieux publics depuis plusieurs mois, fait officiellement sa disparition des établissements de santé et médico-sociaux. Son port reste cependant fortement recommandé dans les lieux clos, les transports en commun et en présence de personnes fragiles.  (Les directeurs d'établissements hospitaliers peuvent d'ailleurs choisir de maintenir l'obligation du port du masque). Le ministre de la Santé pourra imposer son retour dans l'espace public par arrêté "en cas de menace sanitaire grave appelant des mesures d’urgence, notamment en cas de menace d’épidémie", d'après le Code de santé publique.

Les mesures de "réquisition de tous biens et services nécessaires pour mettre fin à la catastrophe sanitaire" et de "contrôle des prix" ne peuvent plus non plus être appliqués, tout comme le pass sanitaire ou le pass-vaccinal.

Le port du masque, qui n'était plus obligatoire dans les lieux publics depuis plusieurs mois, fait officiellement sa disparition des établissements de santé et médico-sociaux. Son port reste cependant fortement recommandé dans les lieux clos, les transports en commun et en présence de personnes fragiles.  (Les directeurs d'établissements hospitaliers peuvent d'ailleurs choisir de maintenir l'obligation du port du masque). Le ministre de la Santé pourra imposer son retour dans l'espace public par arrêté "en cas de menace sanitaire grave appelant des mesures d’urgence, notamment en cas de menace d’épidémie", d'après le Code de santé publique.

Article picture
Article picture

Le nouveau texte de loi sur le Covid-19, voté et adopté définitivement par les parlementaires le 26 juillet dernier, rend possible le test obligatoire pour les personnes de plus de 12 ans pour les entrées en France depuis l'étranger en cas de nouveau variant dangereux. Un test pourrait également être exigé entre la métropole et la Corse ou l'Outre-mer en cas de saturation des hôpitaux. "Les exécutifs locaux et les parlementaires élus dans la collectivité concernés devront être consultés", précise encore le texte.

 

Crédit photo Pixabay.

Le nouveau texte de loi sur le Covid-19, voté et adopté définitivement par les parlementaires le 26 juillet dernier, rend possible le test obligatoire pour les personnes de plus de 12 ans pour les entrées en France depuis l'étranger en cas de nouveau variant dangereux. Un test pourrait également être exigé entre la métropole et la Corse ou l'Outre-mer en cas de saturation des hôpitaux. "Les exécutifs locaux et les parlementaires élus dans la collectivité concernés devront être consultés", précise encore le texte.

 

Crédit photo Pixabay.

Article picture

Tags :

Actualité

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

ou

  Voir un article aléatoire "Société / Politique"

RECHERCHER UN ARTICLE "Société / Politique"

Chargement...

Aucun autre article n'a été trouvé.

Aucun article n'a été trouvé.

Ce site web est hébergé par Grape Hosting