Logo Grasse Mat'

22 octobre 2020

Logo Grasse Mat'

L'information positive et participative de la Côte d'Azur

← Accueil

12 octobre 1799, Jeanne Labrosse est la première femme à effectuer un saut en parachute.

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
6 octobre 2020

Lieu :
Un jour dans l'Histoire...

Photo principale de l'article
Article picture

12 octobre 1799, Jeanne Labrosse est la première femme à effectuer un saut en parachute.

Jeanne Geneviève Labrosse née en 1775 et morte en 18471 était une aérostatière et parachutiste française. Elle était l'épouse d'André-Jacques Garnerin, l'inventeur du parachute. Lorsqu'elle s'envole seule à bord d'un ballon le 10 novembre 1798, elle est l'une des premières femmes au monde à conduire un ballon (désignée comme telle dans de nombreux ouvrages modernes) bien que cette notion de primauté soit assez floue puisque l'on sait peu de chose par exemple du rôle tenu par Élisabeth Tible au cours de sa propre ascension en 1784. Le 12 octobre 1799, elle fut, en revanche, sans conteste, la première femme à sauter en parachute, d'une altitude de 900 mètres.

12 octobre 1799, Jeanne Labrosse est la première femme à effectuer un saut en parachute.

Jeanne Geneviève Labrosse née en 1775 et morte en 18471 était une aérostatière et parachutiste française. Elle était l'épouse d'André-Jacques Garnerin, l'inventeur du parachute. Lorsqu'elle s'envole seule à bord d'un ballon le 10 novembre 1798, elle est l'une des premières femmes au monde à conduire un ballon (désignée comme telle dans de nombreux ouvrages modernes) bien que cette notion de primauté soit assez floue puisque l'on sait peu de chose par exemple du rôle tenu par Élisabeth Tible au cours de sa propre ascension en 1784. Le 12 octobre 1799, elle fut, en revanche, sans conteste, la première femme à sauter en parachute, d'une altitude de 900 mètres.

Article picture
Article picture

Par la suite Élisa Garnerin, sa nièce, sera parachutiste professionnelle de 1815 à 1836. Vers la fin de sa carrière, Jeanne Garnerin rencontre une autre femme d'exception, Madame Sans Gêne, ancienne dragon ayant servi dans les armées d'Italie et des Pyrénées-Orientales, d'un an à peine son aînée. Ensemble elles ouvrent une table d'hôte.

Par la suite Élisa Garnerin, sa nièce, sera parachutiste professionnelle de 1815 à 1836. Vers la fin de sa carrière, Jeanne Garnerin rencontre une autre femme d'exception, Madame Sans Gêne, ancienne dragon ayant servi dans les armées d'Italie et des Pyrénées-Orientales, d'un an à peine son aînée. Ensemble elles ouvrent une table d'hôte.

Article picture

Tags :

Un jour dans l'Histoire...

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

Ce site web est hébergé par Grape Hosting