Logo Grasse Mat'

22 janvier 2022

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

27 novembre 1674 : supplice du chevalier de Rohan

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
27 novembre 2021

Lieu :
Un jour dans l'Histoire...

Photo principale de l'article
Article picture

27 novembre 1674 : supplice du chevalier de Rohan (Louis de Rohan).

Il n’y eut, sous le règne de Louis XIV, qu’une seule conspiration contre l’Etat, imaginée le Hollandais Van den Enden et le gentilhomme normand perdu de débauches et de dettes Latréaumont, et par le chevalier de Rohan, Grand veneur de France, qui avait beaucoup de courage et peu de prudence. Ce dernier, criblé de dettes, conspira avec les Néerlandais des Provinces-Unies contre Louis XIV. Avec Gilles du Hamel de Latréaumont ils voulurent livrer la ville de Quillebeuf aux Néerlandais et créer une république normande indépendante tout en renversant Louis XIV, voire l'assassiner en enlevant le dauphin qui aurait été gardé comme otage.

Le complot est découvert par Jean Charles du Cauzé de Nazelle, né en 1649, mousquetaire du roi, qui logeait à Picpus dans la pension tenue par « Maître Affinius ». Du Cauzé de Nazelle s'étonnait des visites d'un puissant seigneur dans cette pension de famille des faubourgs de Paris (il s'agissait de Louis de Rohan). Il prévint le ministre Louvois le 31 août 1674.

27 novembre 1674 : supplice du chevalier de Rohan (Louis de Rohan).

Il n’y eut, sous le règne de Louis XIV, qu’une seule conspiration contre l’Etat, imaginée le Hollandais Van den Enden et le gentilhomme normand perdu de débauches et de dettes Latréaumont, et par le chevalier de Rohan, Grand veneur de France, qui avait beaucoup de courage et peu de prudence. Ce dernier, criblé de dettes, conspira avec les Néerlandais des Provinces-Unies contre Louis XIV. Avec Gilles du Hamel de Latréaumont ils voulurent livrer la ville de Quillebeuf aux Néerlandais et créer une république normande indépendante tout en renversant Louis XIV, voire l'assassiner en enlevant le dauphin qui aurait été gardé comme otage.

Le complot est découvert par Jean Charles du Cauzé de Nazelle, né en 1649, mousquetaire du roi, qui logeait à Picpus dans la pension tenue par « Maître Affinius ». Du Cauzé de Nazelle s'étonnait des visites d'un puissant seigneur dans cette pension de famille des faubourgs de Paris (il s'agissait de Louis de Rohan). Il prévint le ministre Louvois le 31 août 1674.

Article picture
Article picture

Rohan est arrêté le 11 septembre par les services de Gabriel Nicolas de La Reynie en la personne du major des gardes, Henri-Albert de Cossé de Brissac, à la sortie de la messe du roi au château de Versailles. Plus tard, Latréaumont est tué par le même Brissac, qui était son camarade de régiment, lors de son interpellation à l'hôtel des Uniques, à Rouen.

Rohan, incarcéré à la Bastille, est condamné pour crime de lèse-majesté. Contrairement à ses comparses, il n'est pas soumis à la question, mais il est décapité le 27 novembre 1674 rue Saint-Antoine, devant l'entrée de la prison, et près de son hôtel particulier (hôtel de Rohan-Guémené) en même temps que le chevalier de Préau et la marquise de Villars. Van den Enden, compromis également pour avoir rédigé la constitution du gouvernement républicain qui aurait succédé au roi et comme agent des Néerlandais, est quant à lui pendu.

Rohan est arrêté le 11 septembre par les services de Gabriel Nicolas de La Reynie en la personne du major des gardes, Henri-Albert de Cossé de Brissac, à la sortie de la messe du roi au château de Versailles. Plus tard, Latréaumont est tué par le même Brissac, qui était son camarade de régiment, lors de son interpellation à l'hôtel des Uniques, à Rouen.

Rohan, incarcéré à la Bastille, est condamné pour crime de lèse-majesté. Contrairement à ses comparses, il n'est pas soumis à la question, mais il est décapité le 27 novembre 1674 rue Saint-Antoine, devant l'entrée de la prison, et près de son hôtel particulier (hôtel de Rohan-Guémené) en même temps que le chevalier de Préau et la marquise de Villars. Van den Enden, compromis également pour avoir rédigé la constitution du gouvernement républicain qui aurait succédé au roi et comme agent des Néerlandais, est quant à lui pendu.

Article picture

Votre soutien nous est plus que jamais indispensable :

2€, 5€, ou plus :  soutenez GrasseMat’.Info votre journal de proximité.

Votre soutien nous est plus que jamais indispensable :

2€, 5€, ou plus :  soutenez GrasseMat’.Info votre journal de proximité.

Tags :

Un jour dans l'Histoire...

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

Ce site web est hébergé par Grape Hosting