Logo Grasse Mat'

22 janvier 2022

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

ACRIst Grasse en support à la mission nano-satellite UVSQ-SAT

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
14 janvier 2022

Lieu :
Pays de Grasse

Photo principale de l'article
Article picture

ACRIst Grasse en support à la mission nano-satellite UVSQ-SAT

La station sol du CERGA devient l’acteur principal pour le téléchargement de masse des données

Forte de ses 30 ans d’expérience dans le domaine de l’Observation de la Terre par satellite, l’entreprise ACRI-ST s’est lancée dans une nouvelle aventure en 2020 avec le rachat et le déploiement d’une nouvelle équipe dans les anciens locaux du Centre d’Etudes et de Recherches en Géodynamiques et Astronomiques (CERGA) de Grasse (06). En effet, l’entreprise a pour ambition d’y développer des activités de réception et de traitement de données satellite pour le « New Space ». 

ACRIst Grasse en support à la mission nano-satellite UVSQ-SAT

La station sol du CERGA devient l’acteur principal pour le téléchargement de masse des données

Forte de ses 30 ans d’expérience dans le domaine de l’Observation de la Terre par satellite, l’entreprise ACRI-ST s’est lancée dans une nouvelle aventure en 2020 avec le rachat et le déploiement d’une nouvelle équipe dans les anciens locaux du Centre d’Etudes et de Recherches en Géodynamiques et Astronomiques (CERGA) de Grasse (06). En effet, l’entreprise a pour ambition d’y développer des activités de réception et de traitement de données satellite pour le « New Space ». 

Article picture
Article picture

Le 24 janvier 2021 le nano-satellite UVSQ-SAT est mis en orbite par un lanceur 

Falcon 9 de Space X, pendant qu’une équipe de R&D spécialisée d’ACRI-ST (Antoine MANGIN, Valentin STEE et Ahmed ABOULILA), termine le développement et le déploiement d’une station sol. Cette installation devient opérationnelle au CERGA en mars 2021. L’ensemble combine plusieurs antennes radio permettant la réception et l’émission de données satellites. Dès cet instant, l’équipe réceptionne les paramètres vitaux du satellite et les données scientifiques d’UVSQ-SAT lorsque celui-ci entre dans le champ de réception de l’antenne. Particularité de cet équipement « nomade », il présente toutes les caractéristiques pour être transporté (maritime et routier) et déployé en tout point du globe.

ACRI-ST et son antenne du CERGA ont, à ce jour, réceptionné 1,5 million de trames (messages contenant les paramètres vitaux du nano-satellite et les données scientifiques) émises par UVSQ-SAT, soit environ 5 000 trames par jour, en continu et de façon automatisée. Ce travail vient en support au centre de commande et de contrôle du LATMOS situé à Saint Quentin en Yvelines. Au vu de l’aboutissement du système, Valentin STEE qui suit et analyse au quotidien la réception des données du satellite, lance ACRI-ST dans un plan de déploiement d’une nouvelle station sol à l’automne 2021. Ce projet est soutenu par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et encouragé par le Centre National d’Etude Spatiale (CNES), reconnaissant le travail de l’équipe et le potentiel du CERGA, associés à l’expertise d’ACRI-ST.

Le 24 janvier 2021 le nano-satellite UVSQ-SAT est mis en orbite par un lanceur 

Falcon 9 de Space X, pendant qu’une équipe de R&D spécialisée d’ACRI-ST (Antoine MANGIN, Valentin STEE et Ahmed ABOULILA), termine le développement et le déploiement d’une station sol. Cette installation devient opérationnelle au CERGA en mars 2021. L’ensemble combine plusieurs antennes radio permettant la réception et l’émission de données satellites. Dès cet instant, l’équipe réceptionne les paramètres vitaux du satellite et les données scientifiques d’UVSQ-SAT lorsque celui-ci entre dans le champ de réception de l’antenne. Particularité de cet équipement « nomade », il présente toutes les caractéristiques pour être transporté (maritime et routier) et déployé en tout point du globe.

ACRI-ST et son antenne du CERGA ont, à ce jour, réceptionné 1,5 million de trames (messages contenant les paramètres vitaux du nano-satellite et les données scientifiques) émises par UVSQ-SAT, soit environ 5 000 trames par jour, en continu et de façon automatisée. Ce travail vient en support au centre de commande et de contrôle du LATMOS situé à Saint Quentin en Yvelines. Au vu de l’aboutissement du système, Valentin STEE qui suit et analyse au quotidien la réception des données du satellite, lance ACRI-ST dans un plan de déploiement d’une nouvelle station sol à l’automne 2021. Ce projet est soutenu par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et encouragé par le Centre National d’Etude Spatiale (CNES), reconnaissant le travail de l’équipe et le potentiel du CERGA, associés à l’expertise d’ACRI-ST.

Article picture
Article picture

Alors que l’équipe d’Antoine MANGIN poursuit le développement de ses activités de réception, et à quelques jours du premier anniversaire de la mission UVSQ-SAT, le LATMOS se voit dans l’obligation de programmer une opération de réparation et de maintenance sur sa station sol, ceci mettant en arrêt toutes leurs communications avec le nano-satellite UVSQ-SAT. Le LATMOS contacte immédiatement ACRI-ST pour évaluer les possibilités de transfert d’activité. L’équipe répond positivement à cet appel, et prend instantanément la main sur les acquisitions opérationnelles sans aucune contrainte particulière.  Afin d’assurer une transmission totale, le LATMOS programme son satellite pour orienter le flux de données vers la station sol du CERGA à Grasse. Dès lors, ACRI-ST réceptionne l’intégralité de ces données, applique une démodulation du signal puis un traitement de la donnée pour obtenir les paramètres vitaux du satellite et les informations scientifiques relevées. Le tout est ensuite distribué au LATMOS et à la communauté des radio-amateurs (AMSAT-F) et open source (SatNOGS).

ACRI-ST est fière d’apporter son support au LATMOS en permettant de poursuivre la réception de la totalité des communications du nano-satellite. Il s’agit là d’un très beau transfert d’un institut académique vers une entreprise privée, où deux partenaires de longue date, consolident une relation de confiance. Cette opportunité permet également à chacun d’acquérir plus d’expérience dans la préparation d’un second nano-satellite, INSPIRE-SAT 7, dédié à l’observation de la Terre et du climat, dont le lancement est prévu pour janvier 2023, afin de complémenter les observations d’UVSQ-SAT.

Au-delà du volet scientifique de l’étude du climat, ces activités de réception de données de missions spatiales à partir de différents types d’antennes, servent de support à des missions de formation qu’ACRI-ST mène avec des partenaires locaux. En particulier une activité de déploiement d’antenne et d’initiation aux transmissions est en cours, en parallèle d’une formation sur les nano satellites dispensés auprès de scolaires en principauté de Monaco (partenariat avec OSM).

Alors que l’équipe d’Antoine MANGIN poursuit le développement de ses activités de réception, et à quelques jours du premier anniversaire de la mission UVSQ-SAT, le LATMOS se voit dans l’obligation de programmer une opération de réparation et de maintenance sur sa station sol, ceci mettant en arrêt toutes leurs communications avec le nano-satellite UVSQ-SAT. Le LATMOS contacte immédiatement ACRI-ST pour évaluer les possibilités de transfert d’activité. L’équipe répond positivement à cet appel, et prend instantanément la main sur les acquisitions opérationnelles sans aucune contrainte particulière.  Afin d’assurer une transmission totale, le LATMOS programme son satellite pour orienter le flux de données vers la station sol du CERGA à Grasse. Dès lors, ACRI-ST réceptionne l’intégralité de ces données, applique une démodulation du signal puis un traitement de la donnée pour obtenir les paramètres vitaux du satellite et les informations scientifiques relevées. Le tout est ensuite distribué au LATMOS et à la communauté des radio-amateurs (AMSAT-F) et open source (SatNOGS).

ACRI-ST est fière d’apporter son support au LATMOS en permettant de poursuivre la réception de la totalité des communications du nano-satellite. Il s’agit là d’un très beau transfert d’un institut académique vers une entreprise privée, où deux partenaires de longue date, consolident une relation de confiance. Cette opportunité permet également à chacun d’acquérir plus d’expérience dans la préparation d’un second nano-satellite, INSPIRE-SAT 7, dédié à l’observation de la Terre et du climat, dont le lancement est prévu pour janvier 2023, afin de complémenter les observations d’UVSQ-SAT.

Au-delà du volet scientifique de l’étude du climat, ces activités de réception de données de missions spatiales à partir de différents types d’antennes, servent de support à des missions de formation qu’ACRI-ST mène avec des partenaires locaux. En particulier une activité de déploiement d’antenne et d’initiation aux transmissions est en cours, en parallèle d’une formation sur les nano satellites dispensés auprès de scolaires en principauté de Monaco (partenariat avec OSM).

Article picture
Article picture

Extrait des écrans du centre de contrôle et commande du CERGA avec de gauche à droite : 

• Données scientifiques UVSQ-SAT (février 2021). Crédits LATMOS/UVSQ.

• Le signal d’UVSQ-SAT reçu et démodulé par les équipes du CERGA.

• Graphiques représentant les paramètres vitaux du nano-satellite UVSQ-SAT

• Le nano-satellite UVSQ-SAT en cours d’intégration au LATMOS.

 

Crédits : LATMOS/UVSQ

Extrait des écrans du centre de contrôle et commande du CERGA avec de gauche à droite : 

• Données scientifiques UVSQ-SAT (février 2021). Crédits LATMOS/UVSQ.

• Le signal d’UVSQ-SAT reçu et démodulé par les équipes du CERGA.

• Graphiques représentant les paramètres vitaux du nano-satellite UVSQ-SAT

• Le nano-satellite UVSQ-SAT en cours d’intégration au LATMOS.

 

Crédits : LATMOS/UVSQ

Article picture

Tags :

Nouvelles technologies

Emploi

Economie

Actualité

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

Ce site web est hébergé par Grape Hosting