Logo Grasse Mat'

24 mai 2022

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Point sur la sécheresse

Écrit par :
Jean-Claude JUNIN

Date de parution :
11 mai 2022

Lieu :
Alpes Maritimes

Photo principale de l'article
Article picture

Point sur la sécheresse

Dans le département des Alpes-Maritimes

Communiqué de la préfecture : Le département des Alpes-Maritimes fait face à une année de sécheresse exceptionnelle. Depuis les premières mesures de pluviométrie de Météo France en 1959, c’est la deuxième année la plus sèche.

Le bilan de la saison de recharge en eau est déficitaire de 40 à 60 % sur la totalité du territoire maralpin. 

Le niveau de l’ensemble des nappes du département est anormalement bas, de même que les débits de l’ensemble des cours d’eau, en particulier sur la partie Est du département où les seuils d’alerte ont été franchis dès la fin du mois de mars. 

Les prévisions météorologiques annoncent une saison printanière et estivale plus sèche que la normale. Les dernières précipitations restent épisodiques et ne permettent pas d’inverser la tendance. 

Après consultation du dernier comité ressource en eau fin mars, le stade d’alerte a été prononcé sur cinq bassins versants Roya, Bévéra et Côtiers Mentonnais, Paillon, Var amont, Var aval et Brague, ce qui correspond à 98 communes lesquelles font l’objet de restriction d’usage de l’eau. 

La situation nécessite aujourd’hui la consultation d’un troisième comité ressource en eau ce vendredi 13 mai, en présence de l’ensemble des acteurs du territoire : gestionnaires de réseau et préleveurs, collectivités compétentes en matière d’adduction et distribution d’eau, monde agricole, représentants des industriels, monde associatif, services de l’État et partenaires. 

À la suite de cette instance et selon la situation de chaque bassin versant, le préfet des Alpes-Maritimes est susceptible d’adapter de nouvelles restrictions dès le début de la semaine prochaine.

Point sur la sécheresse

Dans le département des Alpes-Maritimes

Communiqué de la préfecture : Le département des Alpes-Maritimes fait face à une année de sécheresse exceptionnelle. Depuis les premières mesures de pluviométrie de Météo France en 1959, c’est la deuxième année la plus sèche.

Le bilan de la saison de recharge en eau est déficitaire de 40 à 60 % sur la totalité du territoire maralpin. 

Le niveau de l’ensemble des nappes du département est anormalement bas, de même que les débits de l’ensemble des cours d’eau, en particulier sur la partie Est du département où les seuils d’alerte ont été franchis dès la fin du mois de mars. 

Les prévisions météorologiques annoncent une saison printanière et estivale plus sèche que la normale. Les dernières précipitations restent épisodiques et ne permettent pas d’inverser la tendance. 

Après consultation du dernier comité ressource en eau fin mars, le stade d’alerte a été prononcé sur cinq bassins versants Roya, Bévéra et Côtiers Mentonnais, Paillon, Var amont, Var aval et Brague, ce qui correspond à 98 communes lesquelles font l’objet de restriction d’usage de l’eau. 

La situation nécessite aujourd’hui la consultation d’un troisième comité ressource en eau ce vendredi 13 mai, en présence de l’ensemble des acteurs du territoire : gestionnaires de réseau et préleveurs, collectivités compétentes en matière d’adduction et distribution d’eau, monde agricole, représentants des industriels, monde associatif, services de l’État et partenaires. 

À la suite de cette instance et selon la situation de chaque bassin versant, le préfet des Alpes-Maritimes est susceptible d’adapter de nouvelles restrictions dès le début de la semaine prochaine.

Article picture
Article picture

Pour rappel, le stade d’alerte impose à tous des mesures de restriction d’usage de l’eau, à l’exception des usages dits prioritaires (eau potable, abreuvage...)

Pour les usages agricoles, l’arrosage est interdit entre 9h et 19h et 20 % de réduction des prélèvements ou consommation sont exigés.

Pour les usages industriels, artisanaux et commerciaux : 20 % de réduction de la consommation hebdomadaire moyenne de l’année en cours.

Pour tous les autres usages (à vocation économique et/ou domestique) :  

• l’arrosage d’espaces verts, de pelouse, de stades de sport, et des golfs est interdite entre 9h et 19h et 20 % de réduction des prélèvements ou consommation sont attendus ;  

• l’arrosage de jardins d’agrément et de jardins potagers est interdit de 9h à 19h ;  

• le lavage des véhicules automobiles et engins nautiques motorisés ou non est interdit ;  

• le lavage à grandes eaux des voiries, terrasses, façades est interdit ; 

 • le remplissage des piscines et spas privés est interdit (remplissage des piscines et spas publics soumis à autorisation du maire) ; 

 • les jeux d’eau sont interdits (sauf jeux d’eau liés à la santé publique) ;  

• le remplissage et la mise à niveau des plans d’eau est interdit ; 

 • les fontaines sont fermées sauf si elles fonctionnent en circuit fermé ou en alimentation gravitaire depuis une source sans préjudice pour les milieux aquatiques).

Pour rappel, le stade d’alerte impose à tous des mesures de restriction d’usage de l’eau, à l’exception des usages dits prioritaires (eau potable, abreuvage...)

Pour les usages agricoles, l’arrosage est interdit entre 9h et 19h et 20 % de réduction des prélèvements ou consommation sont exigés.

Pour les usages industriels, artisanaux et commerciaux : 20 % de réduction de la consommation hebdomadaire moyenne de l’année en cours.

Pour tous les autres usages (à vocation économique et/ou domestique) :  

• l’arrosage d’espaces verts, de pelouse, de stades de sport, et des golfs est interdite entre 9h et 19h et 20 % de réduction des prélèvements ou consommation sont attendus ;  

• l’arrosage de jardins d’agrément et de jardins potagers est interdit de 9h à 19h ;  

• le lavage des véhicules automobiles et engins nautiques motorisés ou non est interdit ;  

• le lavage à grandes eaux des voiries, terrasses, façades est interdit ; 

 • le remplissage des piscines et spas privés est interdit (remplissage des piscines et spas publics soumis à autorisation du maire) ; 

 • les jeux d’eau sont interdits (sauf jeux d’eau liés à la santé publique) ;  

• le remplissage et la mise à niveau des plans d’eau est interdit ; 

 • les fontaines sont fermées sauf si elles fonctionnent en circuit fermé ou en alimentation gravitaire depuis une source sans préjudice pour les milieux aquatiques).

Article picture

Tags :

Actualité

Jardin

Engagement Citoyen

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

ou

  Voir un article aléatoire "Environnement"

RECHERCHER UN ARTICLE "Environnement"

Chargement...

Aucun autre article n'a été trouvé.

Aucun article n'a été trouvé.

Ce site web est hébergé par Grape Hosting