Logo Grasse Mat'

26 mai 2024

Logo Grasse Mat'

L'information positive du pays de Grasse historique

← Accueil

Pedro Álvares Cabral découvre le Brésil…

Écrit par :
Lilian CRUANES

Date de parution :
22 avril 2024

Lieu :
Un jour dans l'Histoire...

Photo principale de l'article
Article picture

Pedro Álvares Cabral, né à Belmonte en 1467 ou 1468 et mort à Santarém vers 1520 ou 1526, est un navigateur portugais, commandant de flotte, chargé par le roi du Portugal Manuel Ier d'aller aux Indes orientales et de poursuivre l'œuvre de Vasco de Gama.

Le 22 avril 1500, les bateaux portugais ont débarqué sur la côte nord-est du Brésil. Cabral est aujourd'hui considéré comme un personnage essentiel de l'âge des Grandes découvertes.

On sait peu de choses sur la vie de Pedro Álvares Cabral avant son voyage qui conduisit à la découverte du Brésil. Il est né en 1467 ou 1468 – la dernière date étant la plus souvent citée. Le blason familial fut dessiné avec deux chèvres violettes sur un champ d'argent. Le pourpre représentait la fidélité, et les chèvres provenaient du nom de la famille (cabral se traduit par chèvre en français).

Le 15 février 1500, Cabral fut nommé Capitão-mor (littéralement « major-capitaine », ou « commandant en chef ») de la seconde flotte voguant vers les Indes, succédant à celle commandée par Vasco de Gama. La Couronne portugaise nommait traditionnellement des nobles aux commandements militaires et maritimes, sans égard pour leur compétence ou leur expérience professionnelles. C'était le cas pour les capitaines des navires placés sous le commandement de Cabral. Cette pratique avait d'évidents inconvénients, car l'autorité pouvait aussi bien être conférée à des personnes hautement incompétentes et mal préparées que conférée à des chefs remarquables tels que Afonso de Albuquerque ou dom João de Castro.

Pedro Álvares Cabral, né à Belmonte en 1467 ou 1468 et mort à Santarém vers 1520 ou 1526, est un navigateur portugais, commandant de flotte, chargé par le roi du Portugal Manuel Ier d'aller aux Indes orientales et de poursuivre l'œuvre de Vasco de Gama.

Le 22 avril 1500, les bateaux portugais ont débarqué sur la côte nord-est du Brésil. Cabral est aujourd'hui considéré comme un personnage essentiel de l'âge des Grandes découvertes.

On sait peu de choses sur la vie de Pedro Álvares Cabral avant son voyage qui conduisit à la découverte du Brésil. Il est né en 1467 ou 1468 – la dernière date étant la plus souvent citée. Le blason familial fut dessiné avec deux chèvres violettes sur un champ d'argent. Le pourpre représentait la fidélité, et les chèvres provenaient du nom de la famille (cabral se traduit par chèvre en français).

Le 15 février 1500, Cabral fut nommé Capitão-mor (littéralement « major-capitaine », ou « commandant en chef ») de la seconde flotte voguant vers les Indes, succédant à celle commandée par Vasco de Gama. La Couronne portugaise nommait traditionnellement des nobles aux commandements militaires et maritimes, sans égard pour leur compétence ou leur expérience professionnelles. C'était le cas pour les capitaines des navires placés sous le commandement de Cabral. Cette pratique avait d'évidents inconvénients, car l'autorité pouvait aussi bien être conférée à des personnes hautement incompétentes et mal préparées que conférée à des chefs remarquables tels que Afonso de Albuquerque ou dom João de Castro.

Article picture
Article picture

Cabral devint le commandant, cependant des navigateurs bien plus expérimentés furent adjoints à l'expédition pour l'aider sur les questions navales. Les plus fameux étaient Bartolomeu Dias, Diogo Dias et Nicolau Coelho. Ils devaient, avec les autres capitaines, commander 13 navires et 1 500 hommes. Sur ce contingent, 700 étaient des soldats, mais la plupart étaient de simples roturiers sans formation ni expérience au combat.

La flotte avait deux divisions. La première était composée de neuf naus (caraques) et deux rondes caravelles, et mirent le cap sur Calicut (aujourd'hui connu sous le nom de Kozhikode) en Inde dans le but de mettre en place des relations commerciales et une factorerie. La deuxième division, consistant en une nau et une caravelle, mit les voiles avec comme destination le port de la province de Sofala au Mozambique. En échange de la direction de la flotte, Cabral reçut 10 000 cruzados (une vieille monnaie portugaise équivalente à environ 35 kg d'or) et le droit de négocier l'achat de 30 tonnes de poivre sur son propre compte et de les rapporter en Europe. Le poivre pouvait alors être revendu, hors-taxes, à la couronne portugaise. Il fut aussi autorisé à importer 10 ballots de n'importe quel autres épices, en franchise de droits. Bien que le voyage fût extrêmement dangereux, Cabral avait la perspective de devenir un homme très riche s'il parvenait à revenir au Portugal avec la cargaison. Les épices étaient alors très rares en Europe et très recherchées.

Cabral devint le commandant, cependant des navigateurs bien plus expérimentés furent adjoints à l'expédition pour l'aider sur les questions navales. Les plus fameux étaient Bartolomeu Dias, Diogo Dias et Nicolau Coelho. Ils devaient, avec les autres capitaines, commander 13 navires et 1 500 hommes. Sur ce contingent, 700 étaient des soldats, mais la plupart étaient de simples roturiers sans formation ni expérience au combat.

La flotte avait deux divisions. La première était composée de neuf naus (caraques) et deux rondes caravelles, et mirent le cap sur Calicut (aujourd'hui connu sous le nom de Kozhikode) en Inde dans le but de mettre en place des relations commerciales et une factorerie. La deuxième division, consistant en une nau et une caravelle, mit les voiles avec comme destination le port de la province de Sofala au Mozambique. En échange de la direction de la flotte, Cabral reçut 10 000 cruzados (une vieille monnaie portugaise équivalente à environ 35 kg d'or) et le droit de négocier l'achat de 30 tonnes de poivre sur son propre compte et de les rapporter en Europe. Le poivre pouvait alors être revendu, hors-taxes, à la couronne portugaise. Il fut aussi autorisé à importer 10 ballots de n'importe quel autres épices, en franchise de droits. Bien que le voyage fût extrêmement dangereux, Cabral avait la perspective de devenir un homme très riche s'il parvenait à revenir au Portugal avec la cargaison. Les épices étaient alors très rares en Europe et très recherchées.

Article picture
Article picture

Des algues furent aperçues le 21 avril, ce qui laissait penser aux marins qu'ils approchaient d'une côte. Cela s'avéra exact le lendemain après-midi, mercredi 22 avril 1500, quand la flotte mouilla près de ce que Cabral baptisa le monte Pascoal (« mont de Pâques », car c'était la semaine de Pâques). Cet emplacement est situé au nord-est de ce qui est aujourd'hui le Brésil.

Les Portugais détectèrent la présence d'habitants sur le rivage et tous les capitaines se rassemblèrent sur le navire amiral de Cabral le 23 avril. Cabral ordonna à Nicolau Coelho, un capitaine qui avait l'expérience des voyages en Inde avec Vasco de Gama, de débarquer et de nouer des contacts. Il mit pied à terre et échangea des cadeaux avec les indigènes. Après que Coelho fut revenu, Cabral emmena la flotte vers le nord, où après 65 km de navigation, il mouilla le 24 avril dans ce que le commandant en chef nomma Porto Seguro (« port sûr »). La place était un port naturel et Afonso Lopes (pilote du navire amiral) embarqua deux indigènes à bord pour rencontrer Cabral.

Comme la fois précédente, la rencontre fut amicale et Cabral leur offrit des cadeaux. Les habitants étaient des chasseurs cueilleurs, que les Européens appelèrent du nom générique d'« Indiens ».

Des algues furent aperçues le 21 avril, ce qui laissait penser aux marins qu'ils approchaient d'une côte. Cela s'avéra exact le lendemain après-midi, mercredi 22 avril 1500, quand la flotte mouilla près de ce que Cabral baptisa le monte Pascoal (« mont de Pâques », car c'était la semaine de Pâques). Cet emplacement est situé au nord-est de ce qui est aujourd'hui le Brésil.

Les Portugais détectèrent la présence d'habitants sur le rivage et tous les capitaines se rassemblèrent sur le navire amiral de Cabral le 23 avril. Cabral ordonna à Nicolau Coelho, un capitaine qui avait l'expérience des voyages en Inde avec Vasco de Gama, de débarquer et de nouer des contacts. Il mit pied à terre et échangea des cadeaux avec les indigènes. Après que Coelho fut revenu, Cabral emmena la flotte vers le nord, où après 65 km de navigation, il mouilla le 24 avril dans ce que le commandant en chef nomma Porto Seguro (« port sûr »). La place était un port naturel et Afonso Lopes (pilote du navire amiral) embarqua deux indigènes à bord pour rencontrer Cabral.

Comme la fois précédente, la rencontre fut amicale et Cabral leur offrit des cadeaux. Les habitants étaient des chasseurs cueilleurs, que les Européens appelèrent du nom générique d'« Indiens ».

Article picture
Article picture

Votre soutien nous est plus que jamais indispensable!

 

2€, 5€, ou plus :  soutenez GrasseMat’.Info votre journal de proximité.

Votre soutien nous est plus que jamais indispensable!

 

2€, 5€, ou plus :  soutenez GrasseMat’.Info votre journal de proximité.

Article picture

Tags :

Histoire

Navire

Exploration

Explorateur

Découverte

← Article précédent Article suivant →

SUR LE MÊME THÈME...

ou

  Voir un article aléatoire "Un jour dans l'Histoire"

RECHERCHER UN ARTICLE "Un jour dans l'Histoire"

Chargement...

Aucun autre article n'a été trouvé.

Aucun article n'a été trouvé.

Ce site web est hébergé par Grape Hosting